FP2E

RECHERCHE

Recevez les dernières
informations de la FP2E
Inscription

Flux RSS

INSTITUTIONS ET LEGISLATION

Philippe MARIN, Partenariats public-privé pour les services d’eau urbains dans les pays en développement, Banque Mondiale

Date de publication : 18/10/11

 


Dans les années 1990, de nombreux pays en développement ont réformé leurs services d’eau et d’assainissement en délégant ces services à des opérateurs privés. Suscitant la controverse et la polémique, ces Partenariats Publics Privés (PPP) ont souvent été dénoncés comme la privatisation d’un bien public amenant à s’interroger sur le bien-fondé de cette approche.


Afin de sortir du débat idéologique, cette analyse a étudié sur le terrain comment les PPP ont concrètement contribué à améliorer l’accès et le fonctionnement de ces services essentiels. Sans être une formule magique, si les dispositions du contrat sont précises et que les responsabilités de chacun des partenaires sont clairement établies, les performances de ces PPP sont positives et contribuent à l’amélioration des conditions de vie de millions d’habitants. En ouvrant le secteur à la concurrence et en le poussant à la responsabilisation, ils sont un fer de lance vers le haut des services de l’eau.


Les responsables politiques peuvent tirer pleinement parti des possibilités du secteur privé pour relever les défis de l’accès à l’eau pour tous.


Téléchargez le rapport de Philippe MARIN de la Banque Mondiale, Partenariats public-privé pour les services d’eau dans les pays en développement