Sélectionner une page

Actualités

Assises de l’eau : quelles solutions pour relever collectivement les défis de l’eau ?

 

Date de publication : le 09/07/2018

 

À l’occasion de son Assemblée générale, la FP2E a contribué au débat sur les enjeux des services publics d’eau et d’assainissement, dans le cadre d’une table ronde visant à dresser un bilan d’étape des Assises de l’eau.

 

Adrien Morénas, Député de Vaucluse, Thierry Burlot, Président du Comité de Bassin Loire-Bretagne, et Frédéric Van Heems, nouveau Président de la FP2E, ont apporté leurs visions respectives des solutions pour relever les défis en question. Au cours de cet échange, Frédéric Van Heems a, fait part des convictions de la FP2E pour donner un nouveau souffle aux services publics d’eau et d’assainissement en France.

 

Promises par le Président de la République lors du 100ème Congrès des Maires, les Assises de l’eau ont été lancées le 24 avril dernier par le secrétaire d’Etat à la Transition écologique et solidaire, Sébastien Lecornu. Rythmées par 2 séquences, dont la première doit se clôturer le 17 juillet, elles associent l’ensemble des acteurs à une grande concertation sur les défis à relever pour maintenir la performance des services publics d’eau. Les réflexions, globales, ont été portées au-delà de la problématique première de diagnostic des réseaux d’eau dans les territoires les moins performants.

 

Le Député du Vaucluse Adrien Morénas, qui a resitué à cette occasion les conclusions de la Mission parlementaire d’information sur la ressource en eau, dont il est le rapporteur, a affirmé notamment, qu’ « il faut trouver des financements supplémentaires pour atteindre les futures ambitions européennes sur la qualité de l’eau potable ».

 

Thierry Burlot a, par ailleurs, rappelé la place centrale de la gestion de l’eau dans les territoires : « Sans efficacité dans la gestion de l’eau, il n’y a pas de politique publique d’aménagement des territoires ni de développement économique ». Le Président du Comité de Bassin Loire-Bretagne a affirmé, en conséquence, la nécessité de préserver les moyens alloués aux Agences de l’eau, indispensables à la solidarité territoriale :  » Les responsabilités des Agences de l’eau doivent être définies en cohérence avec le principe selon lequel « L’eau paie l’eau » […]. Au regard des investissements colossaux à réaliser dans les infrastructures, il est indispensable de préserver notamment, leurs capacités de subventionnement. « 

 

Frédéric Van Heems a exprimé les attentes des entreprises de l’eau : « Nous espérons que les Assises de l’eau aboutiront à des orientations très concrètes permettant aux services publics d’eau d’accéder à des modes de financement modernes, basés sur une culture de la responsabilité et de la contractualisation, restaurant la confiance entre les acteurs et donnant une meilleure lisibilité aux financeurs, condition sine qua non à l’indispensable relance des investissements que réclame notre patrimoine commun de l’eau ».

 

Forte de ces convictions et des valeurs qu’elle prône, la FP2E sera, comme de nombreux acteurs, dans l’attente des annonces du Gouvernement attendues le 17 juillet prochain.

 

L'actualité de la FP2E

 
 
Agenda

22/03/2019 Journée mondiale de l'eau - "Ne laisser personne de côté" - Accès à l'eau et gestion de la ressource: les solutions existent, mettons-les en oeuvre !19/03/2019 La FP2E participe au colloque AMORCE - "Eau et territoires : construisons le service public de demain"

 
 
Relever collectivement les défis de l'eau
par Frédéric Van Heems